Fabrice Jean, un pâtissier et cuisinier de la ville de Saint Dié s’est lancé un pari fou : changer de métier pour ouvrir sa propre agence de communication et d’événementiel. Il nous parle de ses défis et de ses motivations, mais aussi de ses difficultés et appréhensions. 

Vous êtes, aujourd’hui encore, un pâtissier apprécié à Saint Dié. Pourquoi ce changement total d’activité? 

La pâtisserie a toujours été une histoire de famille. Mon père ainsi que mon grand-père étaient pâtissiers eux-mêmes. C’est donc naturellement que j’ai repris l’enseigne familiale il y a maintenant 17 ans. Cependant, j’ai suivi un DUT information et communication, puis eu une licence en école de commerce et marketing lorsque j’étais étudiant.

C’est un domaine qui m’a toujours plus, mais j’ai préféré poursuivre l’apprentissage avec mon père car la pâtisserie est aussi une passion depuis toujours. Aujourd’hui j’ai 37 ans, et je souhaite tout simplement tenter l’expérience, pour ne pas avoir de regret plus tard.

Nous avons pu comprendre que vous vous lanciez avec un ami dans ce beau projet. Comment envisagez-vous cette collaboration? 

Mon ami est aujourd’hui mon associé. Il travaillait auparavant dans un service communication, au sein d’un groupe cosmétique. Après avoir discuter avec lui, il a aussi décidé de me rejoindre et de tenter l’expérience. Il s’agit d’un véritable atout, car nous nous connaissons très bien mutuellement.

Cela s’est fait presque naturellement, comme si nous savions depuis toujours qu’un jour nous ouvrerions notre entreprise en tant qu’indépendants. J’apporte le relationnel et mon expérience en gestion d’entreprise, et lui apporte son savoir-faire et son expertise. Nos compétences sont complémentaires.

Comment a réagi votre entourage à cette nouvelle? 

J’ai la chance d’avoir une famille qui m’a toujours soutenu, dans tout ce que je faisais. Ma compagne a toujours su que la communication était un domaine qui me plaisait énormément, et je ne lui ai jamais caché qu’il s’agissait pour moi d’un rêve, que je réaliserais un jour ou l’autre. Le jour où je l’ai annoncé à mes proches, ce n’était presque plus une surprise!

Vous avez déjà engagé deux personnes au sein de votre nouvelle agence. Comment se passe votre recrutement? 

Nous avons reçu plus de 29 candidatures à l’offre d’emploi et accueilli dans nos locaux 11 personnes pour les entretiens d’embauche. Nous ne nous attendions pas à des réponses aussi rapides. Ce que moi et mon associé recherchons, ce sont tout d’abord des personnes passionnées par le monde de la communication. Parmi eux, nous avons même sélectionné un étudiant qui vient de terminer ses études. Il a de l’ambition et semble persévérant, et cela nous a rapidement plu.

Quelles seront les principales fonctions de votre agence de communication et événementiel? 

Nous souhaitons avant tout promouvoir notre région, le fait d’habiter dans les Vosges est une réel chance pour moi! Je souhaite mettre ma créativité et mes idées au service de cette région en créant des événements toujours plus impressionnants les uns que les autres. Je veux réellement remplir la tâche qui me sera confié par le client et le rendre heureux. Nous serons donc une agence événementiel classique ainsi qu’une agence de communication travaillant en partenariat avec des événements à promouvoir par exemple.

Le nombre d’agences augmentent de jour en jour. Appréhendez-vous la concurrence dans ce milieu très compétitif? 

Je me suis posé la question un million de fois avant de me lancer. Bien sûr, la concurrence est rude, il faut chaque jour se surpasser pour être le meilleur! Mais que serait-ce la vie sans aucun défi?

La communication est un milieu en plein développement avec les nouvelles technologies. Vous sentez-vous prêt à affronter tous ces nouveaux outils?

 Je vous avouerai que je suis pas très à l’aise avec tout cela, notamment tous les secrets d’internet m’échappe encore. Nous n’apprenions pas tout ça à l’école avant puisque cela n’avait pas une place aussi importante qu’aujourd’hui. Mon associé et moi allons donc suivre des formations pour nous remettre à niveau et être le plus compétitif possible !

 

Nous remercions Monsieur Jean pour son temps précieux passé avec nous et sommes pressées de découvrir cette nouvelle agence !

Anaëlle Djeribi, Laurie Lambolez